10 mythes sur le karaté



1: "Les karatéka cassent des briques tous les jours"

On l’a tous entendu… « Hey, combien de briques tu peux casser ? " En Japonais, ce talent s’appelle "tameshiwari". Mais peu de nous le pratiquons régulièrement.

Pourquoi?
Bruce Lee a dit: "Les briques ne frappent pas en retour". Cependant, il y a une utilité à cette pratique. Pas parce que c’est cool, mais afin de tester à la fois son physique, sa technique et son mental.

La brique est la manifestation physique des limites mentales que l’on se fixe, inconsciemment. La briser, c’est briser ses peurs. Mais ça reste un mythe que l’on ne fait que casser des briques à longueur de journée.


2: "Les karatékas ont un self-control total"

PERSONNE n’a un total self-control. Un combat est une réalité imprévisible, et le self control à 100% est une utopie. Biensûr, cela reste l’idéal, notre but ultime. Le karate enseigne le self-control, et les karatekas ont en moyenne un meilleur self-control que la plupart des gens.


3: "Le karate a été inventé par des fermiers d’Okinawa pour se défendra face à des samurais

L’histoire du karate nous l’apprend. Ses créateurs étaient plutot des étudiants, des aristocrates et des privilégiés de riches familles. La plupart des fondateurs appartiennet à la classe noble ‘Shizoku’ de guerrier ‘pechin’. Certain sont même des seigneurs "oyakata" , la plus haute classe avant la royale ! Selon le système des castes japonaise, il faut noter qu’un Pechin est 6 classes au dessus d’un fermier.

Comme le dit Funakoshi Gichin "Karate est l’art martial des êtres sophistiqués ".


4: "Le Karate vient du Kung-Fu chinois."

Oui mais pas que… Okinawa – là où est né le Karate – est une île influencée par de nombreuses cultures, traditions et arts martiaux. Sa position au cœur de la mer de chine en fait un lieu idéal d’échange entre plusieurs pays.

La Chine est UN de ces pays. UNE de ces influences. Le karate s’est developpé bien après le Toudi (traduit par Mains Chinoises). Il en est influencé, mais indépendant. C’est un art martial à part entière.


5: "La ceinture noire est la plus haute"

Pas exactement. Même si la culture populaire a élevé la ceinture noire à ce rang rang mystique, la plus haute ceinture est en faite rouge.


6: "Il vous faut être athlétique, fort et souple pour faire du karate."

Pas du tout. Pas besoin d’être FORT pour commencer. Mais il faut COMMENCER pour être fort.


7: "Le karate fait de toi une meilleure personne."

Tout dépend de ce qu’on entend par « meilleure ". Vertueuse ? Gentille ? Humble ? Puissante ? Courageuse ? Cool ?

Le karate est un voyage personnel. C’est à l’individu de décider du pourquoi il s’entraine, du comment il s’entraine et des attentes en retour. Le karate rendra ce qu’on lui donne.

Comme le dit Yasuhiro Konishi (1898 – 1983), Le karate a pour but de construire la personnalité, d’améliorer le comportement de l’humain et de cultiver la modestie. Mais il ne le garantis pas.


8: "Les karatékas sont des experts en self-defense."

C’est souvent le cas. Mais le karate nest pas seulement la self-defense, la protection de soi. Cest aussi et surtout la perfection de soi, self-perfection. Comme le dit Funakoshi Gichin (1868-1957), « le but ultime du karate n’est pas la victoire ou la défaite, mais de parfaire la force mentale des participants ".


9: "On utilise des armes en Karate."

Tout est dans le nom :
• "Kara" – Japonais pour « vide "
• "Te" – Japonais pour « main "
"Karate" = "mains vides "

Biensur ça n’a pas toujours été le cas. Avant la modernisation du karate, avant qu’il ne devienne un sport, l’entrainement aux armes était complémentaire à l’entrainement à mains vides. Cette aspect est connu sous le nom de "Kobudo".


10: "Le Karate est difficile."

Certains aime se mettre en valeur en vantant la difficulté, en montrant des mouvements complexes pour affirmer leur supériorité.

Mais le karate est bel et bien accessible à tous. Comme le dit Leonard de Vinci, la simplicité est la forme la plus avancé de sophistication.

logo Blancke Academy
Logo Facebook Logo Google Plus