Les termes spécifiques au karaté


Nombreux sont ceux à considérer l’apprentissage des nuances de chacun des termes utilisés dans un dojo comme l’un des aspects les plus difficiles du karaté. Le professeur peut certes donner une traduction mot pour mot des termes japonais d’origine mais ces simples traductions peinent à véhiculer l’essence des termes que les japonais ont soigneusement choisi pour décrire leur art.

Malheureusement, l’étudiant lambda n’y réfléchit généralement pas à deux fois. Aussi, lorsqu’on lui dit que « bunkai » signifie « application », cela ne va pas plus loin pour lui. Peu d’entre eux ont le temps ou la volonté de se plonger plus avant dans les kanji qui composent le moindre mot japonais.

Les kanji font pourtant toute l’importance du karaté, leur signification peut grandement varier selon la façon dont ils sont écrits.

La vraie signification de ces termes n’est pas très importantes si vous pratiquez le karaté en tant que sport ou exercice, mais elle prend toute son importance pour le karaté-do, soit l’étude physique, mentale et spirituelle du karaté.

Bunkai
Signification erronée : application
Véritable signification : analyse
Pourquoi c’est important : bunkai comme l’un des termes les plus incompris, et il parle d’expérience : « lorsque je tiens un séminaire, je commence par demander la signification de bunkai et j’obtiens invariablement la même réponse, « application ». Le mot fait en réalité référence à l’analyse d’une technique qui consiste à décomposer les mouvements spécifiques de la technique en question.
Le terme de « bunkai » est tout sauf évident. Cela revient à tracer l’esquisse d’un concept qui ne serait pas rempli. Ce concept peut par ailleurs être amené à évoluer au fil des années, à mesure que votre corps, votre expérience et la profondeur de vos connaissances changent. Il existe en fait trois niveaux de bunkai. Le premier, kihon bunkai, est basique. Tout le monde effectue le mouvement de la même manière. C’est comme apprendre le kata. Le second niveau est appelé oyo bunkai. Il fait référence à un mouvement pouvant varier selon la taille de votre corps. Enfin, renzoku bunkai englobe une action continue où vous effectuez une action suivie de l’exécution d’une technique différente par votre adversaire. C’est presque comme combattre. C’est une progression graduelle, qui s’apparente à un exercice libre mais ce n’est pas de l’entraînement.

Bushido
Signification erronée : la voie du guerrier
Véritable signification : la voie du gentleman militaire
Pourquoi c’est important : Basé sur les caractères bushi (bu—militaire, shi—gentleman) et do (voie), bushido fait référence à une méthode d’entraînement visant à vous permettre de vous protéger et de protéger les autres. L’interprétation d’Okinawa n’est pas agressive, elle est défensive. Le bushido ne revient pas à dire « attaquons ces types ». Le terme sanchin signifie « trois conflits ». Ces trois conflits sont ceux du corps du cerveau et de l’esprit. C’est là que le guerrier entre en jeu, c’est là la bataille à mener. Si vous vous entraînez correctement, vous ne prendrez pas la mouche aussi facilement et ne serez pas si prompt à vous battre car vous serez plus en paix avec vous-même.

Dan
Signification erronée : rang
Véritable signification : niveau, étape ou échelon
Pourquoi c’est important : lorsque le karaté a commencé à conquérir l’occident, de nombreuses personnes ont cru à tort que quiconque disposant d’une ceinture noire était un expert. Cela peut également expliquer leur tendance à considérer la classification en dan en termes de rang. Cela ne pourrait cependant pas être plus loin de la vérité. Il existe différents niveaux, de shodan ou premier niveau jusqu’au dixième dan. Ces niveaux sanctionnent vos progrès tout au long de votre carrière de karatéka.
Cela étant, si l’on considère l’aspect strictement sportif du karaté, tout est basé sur le nombre de tournois que vous gagnez. À cet égard, vous pouvez effectivement être cinquième dan à vingt ans.

Dojo
Signification erronée : académie, école ou studio
Véritable signification : “endroit de la voie,” l’endroit dans lequel vous étudiez les aspects plus profonds du karaté
Pourquoi c’est important : dérivé des mots do (voie, ou approche philosophique de l’entraînement) et jo (endroit), le dojo n’est pas un simple bâtiment dans lequel vous vous rendez deux fois par semaine pour l’entraînement car cela vous plaît plus que le bowling. Cet endroit vous permet d’apprendre un art traditionnel et d’acquérir de nouvelles perspectives sur la vie.

Kata
Signification erronée : enchaînement de mouvements prédéterminé
Véritable signification : forme ou figure
Pourquoi c’est important : kata est un concept bien trop profond pour être résumé en quelques mots. C’est une manière pour ceux qui étudient le karaté-do de mettre en place une routine d’entraînement sur le long terme.
Certains styles de karaté enseignent relativement peu de kata. Le goju par exemple n’en compte que 12 assez courts. Mais ne vous méprenez pas. Lorsque vous développez les trois niveaux de bunkai, chacun d’entre eux compte une infinité de variations. On pourrait faire l’analogie avec l’alphabet français qui ne compte que 26 lettres. Mais il suffit de se rendre à la bibliothèque pour constater l’étendue de leurs possibilités. Le même principe s’applique pour le karaté qui dispose d’un nombre de bases et de kata limités. L’infinité de possibilités restantes réside dans ce que vous en faites, pour et par vous-même.

Kumite
Signification erronée : entraînement, joute
Véritable signification : lutte ou engagement des mains
Pourquoi c’est important : Composé de deux racines — kumi (lutte) et te (main) — kumité se réfère à l’instant précis où le combat commence. C’est le moment durant lequel vous et votre partenaire entrez en contact pour la première fois. Quand on y pense, il vous faut être juste en face de l’autre pour le toucher. C’est donc important de comprendre la réelle signification du terme pour mieux comprendre ce que se passe pendant le oyo bunkai.

Mokuso
Signification erronée : méditation
Véritable signification : réflexion et contemplation
Pourquoi c’est important : pratiquer le mokuso vous donne l’opportunité d’acquérir l’état d’esprit approprié à l’entraînement. Ce n’est pas de la méditation au sens de voyage dans un autre monde. C’est l’idée de réflexion sur votre entraînement passé et de contemplation de l’entraînement à venir.

Rei
Signification erronée : salut ou courbure
Véritable signification : esprit ou âme
Pourquoi c’est important : pour quelqu’un qui pratique le karaté en tant que sport, le rei n’est rien d’autre qu’un simple salut. Ces derniers temps, les gens saluent par un hochement de tête en plaçant leurs mains sur les côtés de leurs jambes, mais ce n’est pas correct. Le salut doit venir de l’abdomen où se trouve le tan tien (le socle de l’âme). Si rei signifie âme, le salut ne peut venir d’autre part, cela va de soi.

Reishiki
Signification erronée : esprit
Véritable signification : manières, étiquette ou conformité
Pourquoi c’est important : cela fait référence à l’attitude correcte à adopter, soit garder votre esprit sur la bonne voie. Par exemple, on attend de vous que vous connaissiez et fassiez usage des protocoles adéquats dans votre relation de kohai-sempai (apprenti-maître). Votre sempai vous précède en toute occasion. Vous ouvrez la porte et le laissez passer en premier. Avant de vous occuper de vous-même, assurez-vous toujours de vous être occupé de lui.

Sensei
Signification erronée : professeur
Véritable signification : guide
Pourquoi c’est important : car le terme est composé de sen (avant) et de sei (vie). La traduction littérale est donc avant dans la vie. Un sensei est donc quelqu’un qui guide une autre personne. Par exemple, si vous voulez escalader une montagne, vous aurez probablement besoin d’un guide. Pourquoi ? Car cette personne est parvenue avant vous à escalader cette montagne.
C’est la même chose avec le karaté. Le sensei a un jour été à votre place et à votre niveau d’entraînement et peut vous montrer la voie. Si vous comprenez quel est son rôle, vous comprendrez mieux ce que vous pouvez attendre de lui et ce qu’il peut attendre de vous. Voyez les choses ainsi : le sensei est derrière vous et vous pousse en avant, pas devant vous en train de vous tirer. Au final, votre progression ne dépend que de vous.

Conclusion
Que vous pratiquiez le karaté pour le sport ou que vous soyez un véritable fanatique, passionné par la moindre nuance de cet art, il est essentiel que vous embrassiez le pleine signification des termes permettant de décrire ce que vous faites. Lorsque c’est le cas, cela vous emplit d’un sentiment de plénitude bien supérieur à la simple capacité de donner coups de poing et coups de pied ou de parer des attaques. Et c’est bien là l’essence même de la pratique du karaté.

logo Blancke Academy
Logo Facebook Logo Google Plus